La Ville de Lausanne a présenté ce jour ses mesures de soutien à l’économie et à la mobilité. Si l’ACS Vaud se réjouit des mesures prises en vue de soutenir l’économie, il s’inquiète en revanche des mesures d’adaptation du domaine public qui vont limiter de manière drastique la circulation en ville. Enfin, aucune mesure d’accompagnement n’est prise, créant un vrai risque de chaos routier dans l’agglomération lausannoise.

Lausanne

L’ACS Vaud n’a d’autre choix que de prendre acte des mesures de soutien à l’économie et à la mobilité douce présentées ce jour par la Municipalité de Lausanne. Il regrette que les milieux routiers n’aient pas été intégrés aux réflexions et que seuls les acteurs économiques aient pu faire part de leurs préoccupations.

Nonobstant une remontée en flèche du trafic routier depuis la fin du confinement, la Ville de Lausanne ne présente aucune mesure d’accompagnement permettant de modifier les flux routiers. Dès lors que certaines rues seront partiellement, voire totalement, fermées et que des places de parc seront supprimées, il est essentiel de réorganiser le trafic en amont de ces
espaces. La ville ne précise pas non plus comment elle entend informer les automobilistes qui désirent se rendre au centre-ville des modifications qui seront mises en place.

A défaut, les bouchons et les reports de trafic vont devenir monnaie courante. Les transports publics risquent également d’être impactés négativement. Le risque de chaos routier est réel. Il est regrettable que la Ville de Lausanne précipite la mise en place de ces mesures qui, si elles partent d’une bonne intention, vont générer, dans la situation actuelle, des tensions entre les modes de transports. En l’état, la municipalité s’affranchit de la baisse de la fréquentation des transports publics de 10% post confinement qui, si la tendance actuelle se confirme, ne sera pas reportée sur le vélo, ni sur la mobilité douce.

Il apparaît illusoire de prétendre modifier les habitudes des utilisateurs du réseau routier en quelques jours et sans prévoir de mesures d’accompagnement.

Pour l’ACS Vaud, il est manifeste que toutes ces mesures sont prises au détriment des automobilistes et que l’autorité municipale profite de la situation de crise sanitaire et économique pour imposer des mesures visant à exclure les transports individuels motorisé en Ville de Lausanne, faisant fi par la même occasion de la complémentarité et la multimodalité des moyens de transports.

Renseignements complémentaires:
M. Xavier DE HALLER
Secrétaire général de l’ACS Vaud
+41 (0)79 362 51 53